BIOLOGIE INTÉGRATIVE DES INTERACTIONS HÔTES-PARASITOÏDES (B2IHP)

BIOLOGIE INTÉGRATIVE DES INTERACTIONS HÔTES-PARASITOÏDES (B2IHP)2017-12-26T16:44:14+00:00

UMR 1333 DGIMI

Diversité, Génomique et Interactions Microorganismes-Insectes

  • Organismes de tutelle : INRA – Université de Montpellier
  • DU : Anne-Nathalie VOLKOFF  (33 (0)4 67 14 41 18)
  • Site webhttps://www6.montpellier.inra.fr/dgimi/
  • Centre : Université de Montpellier – Faculté des Sciences
  • Localisation : Université de Montpellier – Place Eugène Bataillon , Bat 24, 3è/4ème étage/Case courrier 54-101, 34095 Montpellier cedex 05
  • Tél : 04 67 14 41 15
  • Fax : 04 67 14 42 99
  • Contact site IMH : N/A

 

Animateur(s)

〉 Anne-Nathalie VOLKOFF (DR2 INRA)  33 (0)4 67 14 41 18

Composition équipe

〉 2 chercheurs, 2 ingénieurs, 3 techniciens, 2 thésards en co-direction

 

Thématique

Les recherches développées dans l’équipe visent à une meilleure compréhension des interactions hôte-parasitoïde au niveau des mécanismes moléculaires, de leur diversité et des bases de leur spécificité. Nous nous intéressons plus particulièrement aux hyménoptères parasitoïdes ichneumonides qui sont associés à des virus endogènes mutualistes dont dépend leur réussite parasitaire. Chez ces espèces, les particules virales sont formées exclusivement dans les ovaires des femelles à partir d’un génome proviral et sont injectées lors de l’oviposition dans un insecte hôte. Les gènes du génome viral encapsidé s’expriment dans l’insecte parasité où ils entraînent immunosuppression et modulations du développement. Nous cherchons à caractériser l’ensemble des facteurs dits « de virulence » utilisés par les parasitoïdes pour assurer leur réussite parasitaire. En parallèle, nous recherchons les cibles moléculaires (protéines, voies de signalisation, etc..) de ces facteurs chez l’hôte, par des analyses gène-candidat et globales (micro-array, RNAseq,..). Grâce à la comparaison de différents modèles hôtes-parasitoïdes, nous abordons l’évolution des facteurs de virulence et l’histoire des acquisitions de virus endogènes chez les hyménoptères endoparasitoïdes. Nous nous intéressons également au rôle du virus endogène dans l’adaptation du parasitoïde H. didymator à ses hôtes (collaboration CBGP).

 

Couple microorganisme-hôte

Lépidoptères ou micro-hyménoptères / PolyDNAvirus

 

Organismes étudiés

Helicoverpa armigera, Hyposoter didymator, Ichneumonidae, Ichnovirus (HdIV), Lépidoptères, noctuelles, PolyDNAvirus, Venturia canescens

 

Mots clés techniques

dissection d’insectes, génomique, hybridation in situ, microscopie électronique, micro-injection, protéomique, qPCR, RNAi, transcriptomique

 

Travaux de terrain

Collecte de chenilles et de parasitoïdes

 

Outils communs

Plate-forme d’expérimentation sur insectes de quarantaine végétale.

 

Thèses en cours
Thèses 2014-2017
  • ED Université François Rabelais Tours. Co-encadrement B2iHP-IRBI. « Démonstration fonctionnelle de la nature virale des particules sans ADN de la guêpe parasitoïde Venturia canescens. » Doctorant : Matthieu Leobold.
  • ED GAIA. Co-tutelle ED GAIA – Université Abomey Calavi.   » Etude des stratégies de réussite parasitaire du parasitoïde larvaire Therophilus javanus et de ses potentialités d’utilisation en lutte biologique contre le lépidoptère foreur de gousse de niébé Maruca vitrata en Afrique de l’Ouest. » Doctorant : Djibril Aboubakar-Souna.

 

Principales publications
  • PICHON A, BEZIER A, URBACH S, AURY JM, JOUAN V, RAVALLEC M, GUY J, COUSSERANS F, THEZE J, GAUTHIER J, DEMETTRE E, SCHMIEDER S, WURMSER F, SIBUT V, POIRIE M, COLINET D, DA SILVA C, COULOUX A, BARBE V, DREZEN JM and VOLKOFF AN. 2015. Recurrent DNA virus domestication leading to different parasite virulence strategies. Science Advances 27 novembre 2015. DOI : 10.1126/sciadv.1501150.
  • DORÉMUS T, DARBOUX I, CUSSON M, RAVALLEC M, JOUAN V, FRAYSSINET M, STOLTZ DB, WEBB BA, VOLKOFF AN. 2014. Specificities of ichnoviruses associated with campoplegine wasps: genome, genes and role in host-parasitoid interaction. Invited review. Current Opinion in Insect Science 6, 44–51.
  • DORÉMUS T, COUSSERANS F, GYAPAY G, JOUAN V, MILANO P, WAJNBERG E, DARBOUX I, CÔNSOLI FL AND VOLKOFF AN. 2014. Extensive transcription analysis of the Hyposoter didymator Ichnovirus genome in permissive and non-permissive Lepidoptera host species. PLOS One 9(8), e104072.
  • VOLKOFF AN, JOUAN V, URBACH S, SAMAIN S, BERGOIN M, WINCKER P, DEMETTRE E, COUSSERANS F, PROVOST B, COULIBALY F, LEGEAI F, BÉLIVEAU C, CUSSON M, GYAPAY G AND DREZEN JM. 2010. Analysis of Virion Structural Components Reveals Vestiges of the Ancestral Ichnovirus Genome. PLoS Pathogens6(5): e1000923.
  • BEZIER A, ANNAHEIM M, HERBINIÈRE J, WETTERWALD C, GYAPAY G, SAMAIN S, WINCKER P, RODITI I, HELLER M, BELGHAZI M, PFISTER-WILHEM R, PERIQUET G, DUPUY C, HUGUET E, VOLKOFF AN, LANZREIN B, DREZEN JM. 2009. Bracoviruses derive from an ancestral nudivirus. Science 323, 926.

 

Collaborations
Nationales

JM DREZEN, Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte (IRBI), Tours
M POIRIE, Institut Sophia Agrobiotech (ISA), Sophia-Antipolis
D BOURGUET, Centre de biologie pour la Gestion des Populations (CBGP), Montpellier

Internationales

M CUSSON, Canadian Forest Service, Canada
FL CONSOLI, Departamento de Entomologia e Acarologia, Brésil
DA STOLTZ, Dalhousie University, Canada
M TAMO, CGIAR & A BOKONON GANTA, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
BA WEBB, University of Kentucky, USA